métiers bien payés que personne veut faire
Formations Continues » Pratique » Les métiers bien payés que personne ne veut faire

Les métiers bien payés que personne ne veut faire

Mise à jour le 4 juillet 2023

Dans le monde du travail, il existe de nombreux métiers bien rémunérés mais peu attractifs pour diverses raisons. Souvent méconnus ou dénigrés, ces métiers offrent pourtant de belles opportunités de carrière et une bonne stabilité financière.

Nous vous présentons cinq métiers bien payés que personne ne veut faire.

Nettoyeur de scènes de crime

Le nettoyeur de scènes de crime est un professionnel chargé de la remise en état des lieux après un décès violent ou un accident. Il s’occupe notamment de nettoyer les traces de sang et d’éliminer les résidus biologiques laissés par le corps.

Ce métier requiert une grande rigueur et un certain détachement émotionnel face aux situations souvent difficiles et traumatisantes qu’il doit affronter. Malgré cela, le salaire est souvent très attrayant avec un revenu pouvant aller de 2000 à 4000 euros par mois selon l’expérience et la région.

Formation et compétences requises

Pour exercer ce métier, il est indispensable de suivre une formation spécifique en hygiène et salubrité. De plus, le nettoyeur de scènes de crime doit être capable de travailler en équipe, avoir une bonne résistance physique et psychologique, ainsi qu’une grande discrétion.

Testeur de produits alimentaires

Le testeur de produits alimentaires est un professionnel chargé d’effectuer des dégustations et analyses sensorielles sur les aliments et boissons. Son rôle est d’évaluer la qualité gustative, l’odeur, la texture et l’aspect visuel des produits pour permettre aux entreprises de les améliorer ou de les commercialiser.

Si ce métier peut sembler plaisant, il s’avère souvent répétitif et contraignant, notamment en raison des horaires décalés et du risque d’allergies alimentaires. Néanmoins, le salaire moyen oscille entre 1800 et 3000 euros par mois.

A lire aussi  Tout savoir sur le permis de conduire en formation accélérée

Formation et compétences requises

Une formation en agroalimentaire est généralement requise pour exercer ce métier, ainsi que des compétences en analyse sensorielle et une bonne connaissance du secteur alimentaire. La rigueur, la curiosité et l’adaptabilité sont également des qualités appréciées chez les testeurs de produits alimentaires.

Podologue

Le podologue est un spécialiste de la santé qui traite les affections et troubles des pieds, tels que les cors, les ongles incarnés ou encore les problèmes de posture.

Bien que peu attractif en raison des pathologies rencontrées et des odeurs parfois désagréables, ce métier offre un bon niveau de rémunération avec un salaire moyen situé entre 2500 et 3500 euros par mois.

Formation et compétences requises

Le diplôme d’État de pédicure-podologue est nécessaire pour exercer cette profession. Les compétences requises sont variées et incluent une bonne connaissance de l’anatomie humaine, des aptitudes manuelles, ainsi que des qualités relationnelles et d’écoute.

Éboueur

L’éboueur est un professionnel chargé de la collecte et du transport des déchets ménagers et industriels. Souvent mal considéré en raison des conditions de travail difficiles et des horaires matinaux, ce métier offre pourtant un salaire intéressant avec un revenu moyen compris entre 1800 et 2500 euros par mois.

Formation et compétences requises

Aucun diplôme spécifique n’est requis pour devenir éboueur, mais une formation en hygiène et sécurité peut être un atout. Le métier nécessite une bonne condition physique, de la résistance à la fatigue et aux intempéries, ainsi qu’un sens du service et du travail en équipe.

Médecin légiste

Le médecin légiste est un médecin spécialisé dans l’analyse des causes de décès et des blessures sur les cadavres. Son rôle est essentiel pour aider la justice à déterminer les circonstances exactes d’un décès ou d’un accident.

A lire aussi  Liste des métiers commençant par la lettre C
médecin légiste

Bien que peu attrayant en raison de la nature macabre des interventions, le métier de médecin légiste offre une rémunération très élevée, pouvant atteindre jusqu’à 6000 euros par mois voire plus selon les responsabilités et l’expérience.

Formation et compétences requises

Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’être titulaire d’un doctorat en médecine avec une spécialisation en médecine légale. Les compétences requises incluent une grande rigueur scientifique, un sens aigu de l’observation, ainsi que des qualités relationnelles pour collaborer avec les enquêteurs et les autres professionnels du secteur judiciaire.

Ces cinq métiers bien payés mais peu attractifs offrent de réelles opportunités pour ceux qui sont prêts à affronter des conditions de travail parfois difficiles ou déroutantes. Malgré leurs contraintes, ils garantissent une stabilité financière et des perspectives d’évolution intéressantes pour les personnes motivées et passionnées.