Accueil » Règlementation » Pourquoi la formation sur la loi Alur est-elle obligatoire ?

Pourquoi la formation sur la loi Alur est-elle obligatoire ?

formation loi Alur

Mise à jour le 8 août 2022

Depuis le 1er avril 2016, la formation sur la loi Alur est obligatoire pour de nombreux acteurs du secteur de l’immobilier. 2 ans après l’application de la loi, les agents et gestionnaires immobiliers qui souhaitent continuer leur activité ont l’obligation de suivre une formation continue. Pourquoi une telle décision ? Quels en sont les avantages ? Nous vous invitons à en savoir davantage dans cet article.

Quel est le contenu de la loi Alur ?

La loi numéro 20214-336 du 24 mars 2014, également appelée loi de l’Accès au Logement et Urbanisme Rénové (Alur), est une disposition du législateur pour faciliter l’accès au droit au logement. Cette loi a été l’objet de quelques divergences entre le Sénat et l’Assemblée Nationale, ce qui a d’ailleurs retardé sa publication. Elle entre officiellement en vigueur le 26 mars 2014.

loi alur

La loi Alur a été promulguée pour :

  • Rétablir un équilibre défaillant entre les principaux acteurs du secteur de l’immobilier (les propriétaires, les locataires et les agents) ;
  • Protéger les couches de la population qui ont difficilement accès à l’offre de logement ;
  • Encadrer et sensibiliser sur certaines mauvaises pratiques.

La formation loi Alur peut donc être vue comme un moyen pour vulgariser le texte de loi.

A lire aussi  Quels sont les principaux acteurs du financement CPF ?

Pourquoi cette formation est-elle obligatoire ?

L’objectif de la formation obligatoire sur la loi Alur est d’instruire les différents acteurs du secteur de l’immobilier sur les nouvelles réalités de l’urbanisme et du logement. Il s’agit également d’une formation qui sert de mise à jour des connaissances. La formation Loi Alur peut prendre différentes formes. Son déroulement aussi bien que son coût dépendent de l’organisme de formation.

Toutefois, les formations reviennent toujours sur des éléments cruciaux tels que la déontologie de l’agent immobilier, la sensibilisation contre la discrimination, ainsi que des notions en économie, en droit et en construction.

La formation Loi Alur concerne en priorité :

  • Les syndicats du secteur de l’immobilier ;
  • Les administrateurs de biens immobiliers ;
  • Les agents immobiliers.
formation alur

Il s’agit d’une formation continue qui est obligatoire depuis le 1er avril 2016. Tous les acteurs précédemment mentionnés sont tenus de la suivre sous peine de sanctions. En effet, il est possible de se voir refuser le renouvellement de sa carte professionnelle en cas de non-respect de cette réglementation. C’est une déconvenue qui peut s’avérer préjudiciable, surtout pour un acteur du secteur de l’immobilier.

Quels sont les avantages de la formation sur la loi Alur ?

Certains acteurs ne s’en rendent pas compte sur le moment. Pourtant, le caractère obligatoire de cette formation a de nombreux avantages.

La formation sur la loi Alur est flexible

La formation sur la loi Alur est très flexible. Pour rappel, il s’agit d’une formation continue obligatoire 14 heures par an ou 42 heures sur 3 années consécutives. De plus, suivre cette formation en présentiel n’est pas une obligation. Vous pouvez aussi vous inscrire pour suivre une formation loi Alur entièrement en ligne.

A lire aussi  Comment rendre une formation éligible au CPF ?

Elle permet aux agents immobiliers d’être mieux outillés dans l’exercice de leur activité

obligation formation loi alur

Désormais, les agents et gestionnaires de biens immobiliers peuvent être satisfaits d’appartenir à un secteur exigeant et formé pour la circonstance. En effet, même si elle est dispensée en continu, il s’agit d’une formation très complète, avec de nombreux modules. Au terme de sa première année de formation, un acteur du secteur de l’immobilier dispose d’acquis utiles dans l’exercice de son activité.

Il est possible de financer la formation sur la loi Alur

La plupart des agents immobiliers financent entièrement leur formation sur la loi Alur. Pourtant, il existe aujourd’hui de nombreux organismes qui permettent de se faire rembourser en partie cette formation. Parmi les plus notables, on retrouve les OPCA et le SNPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.