Accueil » Formation » Le social learning : définition et culture de mise en place

Le social learning : définition et culture de mise en place

social learning

Au fil des ans, l’univers de la formation professionnelle a été envahi par plusieurs termes comme « e-learning » et « social learning ». Malgré cette expansion, beaucoup de personnes peinent encore à comprendre réellement ce qu’est le social learning et en quoi cela consiste.

De quoi il est question quand on parle de social learning ? Quels enjeux sont-ils mis en avant par ce concept et comment arriver à mettre en place le social learning dans une formation ?
Autant de questions dont les réponses permettront de comprendre plus amplement le social learning.

Que faut-il comprendre du concept de « social learning » ?

Le « social learning » est avant tout un moyen d’apprentissage qui se base sur les interactions entre les membres d’un groupe donné. C’est l’une des méthodes les plus efficaces en termes d’apprentissage selon les conclusions d’un nombre important d’études.

Plus clairement, il s’agit d’une approche dont le but est d’apprendre grâce à ses pairs. Avec le social learning, chaque apprenant d’un groupe arrive à acquérir de nouvelles connaissances auprès des autres et vice versa ; ils s’apportent mutuellement leurs expériences.

Le social learning est donc une preuve que dans la formation et l’éducation, l’idée selon laquelle les apprenants ne peuvent acquérir des connaissances que d’un sachant est dépassée. Cette pratique présente de nombreux avantages tant dans les formations digitales que celles présentielles.

Quels sont les enjeux du social learning ?

L’avènement de l’internet et des forums professionnels de partage d’expériences sont venus donner un véritable coup de pouce à l’essor du social learning. Ce qui constitue naturellement un atout considérable dans le domaine des formations digitales puisque des communautés ou classes d’apprenants de divers horizons peuvent désormais se créer. Les expériences à partager se révèlent alors plus riches et plus variées encore.

A lire aussi  Formation de sécurité routière en entreprise : quelle solution choisir ?

Toutefois, les avantages d’une telle méthode d’apprentissage ne s’appliquent pas aux formations digitales, mais s’étendent aussi à celles présentielles.
En effet, les participants à cette dernière peuvent très bien apprendre de l’expérience d’un pair, de sa manière de résoudre une problématique. Chacun peut s’inspirer du plan d’action mis en œuvre par un congénère pour pouvoir s’en sortir face à une difficulté ou une situation particulière.

Mettre en avant le social learning dans une formation a donc l’avantage de permettre la valorisation des connaissances de chaque apprenant pris individuellement. Par ce biais, il est alors plus facile de favoriser l’implication de tous et de promouvoir la vision qui fait du formateur un « accompagnateur ». Ce dernier est présent juste pour éveiller les connaissances et les canaliser dans le bon sens.

Comment réussir la mise en place du social learning ?

La mise en œuvre du social learning n’est pas aussi simple que l’on pourrait le penser. Ceci, du fait que l’on n’est pas en présence d’un outil dont on peut décider de faire usage à un moment précis au cours d’une formation. Son fonctionnement est soumis à des conditions bien particulières.

En effet, il faut d’avoir le construire, puis l’accompagner et enfin l’impulser. En clair, au-delà d’être une méthode d’apprentissage le social learning est un état d’esprit. Son efficacité dépend de la confiance qui règne entre les apprenants auxquels il s’applique.

Pour sa mise en place, il est donc capital de créer l’appartenance, d’encourager les actions de groupe, de challenger les participants et de faciliter l’entraide.

A lire aussi  La conversion de formation présentielle en distancielle

1 thought on “Le social learning : définition et culture de mise en place

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *