Formations Continues » Aide-soignante » Comment se faire financer la formation d'aide-soignante ?

Comment se faire financer la formation d'aide-soignante ?

Mise à jour le 16 janvier 2024

Vous souhaitez exercer le métier d’aide-soignante et vous vous demandez comment financer votre formation ? Dans cet article, nous allons vous présenter différentes solutions pour soutenir votre projet professionnel. Le coût de la formation d’aide-soignant peut varier en fonction des établissements et du statut de l’élève.

Pourtant, plusieurs possibilités de financement sont à considérer pour alléger cette charge financière et rendre ainsi votre projet réalisable.

S’informer sur les aides disponibles

Pour commencer, il est essentiel de se renseigner sur les diverses aides financières proposées par les organismes publics ou privés. Vous pouvez notamment bénéficier de :

  • Bourses du conseil régional : Selon les régions, ces bourses peuvent être attribuées aux élèves aides-soignants en fonction de critères sociaux ou géographiques. N’hésitez pas à solliciter votre conseil régional pour connaître les détails de leur dispositif.
  • Allocation pour la diversité dans la fonction publique (ADFP) : Cette aide s’adresse aux élèves préparant un concours de catégorie C de la fonction publique hospitalière, comme celui d’aide-soignant. Les conditions d’attribution de cette allocation sont variables d’une région à l’autre.
  • Aides spécifiques aux demandeurs d’emploi : Pôle emploi propose plusieurs dispositifs pour accompagner les demandeurs d’emploi dans leur projet de formation, tels que l’aide individuelle à la formation (AIF) ou le CPF de transition professionnelle.

Choisir le bon dispositif de financement

Pour financer votre formation, plusieurs options s’offrent à vous en fonction de votre situation professionnelle :

Le compte personnel de formation (CPF)

Le CPF permet à toute personne active de cumuler des droits à la formation tout au long de sa vie professionnelle. Pour utiliser votre CPF, il vous suffit de créer un compte sur le site Moncompteformation.gouv.fr et de choisir une formation éligible parmi celles répertoriées dans le catalogue. La formation d’aide-soignante est généralement éligible au CPF.

L’apprentissage

Si vous êtes âgé(e) de moins de 30 ans, l’apprentissage peut être une solution intéressante pour apprendre tout en travaillant. Sous ce statut, vous serez salarié(e) par un employeur du secteur sanitaire et social qui prendra en charge vos frais de formation. Vous bénéficierez également d’une rémunération en fonction de votre âge et de votre année de formation.

La reconversion professionnelle

Pour les personnes déjà engagées dans la vie professionnelle et souhaitant se former au métier d’aide-soignant, le financement de la formation peut passer par des dispositifs spécifiques comme :

  • Le congé individuel de formation (CIF) : Le CIF permet aux salariés de suivre des formations à titre individuel pendant leur temps de travail. Il nécessite l’accord préalable de l’employeur et peut être financé par un organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) ou l’employeur lui-même.
  • Le plan de développement des compétences : Certaines entreprises ont mis en place des plans de formation pour accompagner leurs salariés dans leur montée en compétences ou leur reconversion professionnelle. N’hésitez pas à vous rapprocher du service des ressources humaines de votre entreprise pour connaître les dispositifs existants.

Les aides pour les demandeurs d’emploi

En tant que demandeur d’emploi, vous pouvez également bénéficier d’aides spécifiques pour financer votre formation :

  • La préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) : La POEC est une formation mise en place par les branches professionnelles pour répondre aux besoins en compétences identifiés sur un territoire donné. Renseignez-vous auprès de Pôle emploi pour savoir si une POEC est disponible pour la formation d’aide-soignant(e) dans votre région.
  • Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) : Proposé aux personnes licenciées économiques, le CSP permet notamment de financer une formation qualifiante dans le cadre d’un projet de reconversion.

Trouver des financements complémentaires avec les établissements de formation et les banques

Sachez également qu’il existe des solutions complémentaires pour vous aider à financer votre formation d’aide-soignant(e) :

Les bourses des écoles de formation

Certaines formations proposent des bourses aux élèves en fonction de critères sociaux ou académiques. Renseignez-vous auprès de l’établissement qui dispense la formation souhaitée pour connaître les conditions d’attribution et les démarches à suivre.

Les prêts bancaires étudiants

Pour conclure, si malgré toutes ces solutions vous rencontrez encore des difficultés à financer votre formation d’aide-soignant, vous pouvez envisager un prêt étudiant auprès de votre banque. Ces prêts, spécifiquement adaptés au parcours de formation, sont généralement assortis d’une garantie par l’État et d’un taux préférentiel pour faciliter leur remboursement.

N’hésitez pas à utiliser toutes les ressources mises à votre disposition pour concrétiser votre projet professionnel ! L’accès à la formation d’aide-soignant est souvent facilité par ces différentes possibilités de financement, alors n’attendez plus pour mettre en œuvre votre projet.