Accueil » Règlementation » CPF : qui paie quoi ? A quelle hauteur ?

CPF : qui paie quoi ? A quelle hauteur ?

financement formation cpf

Le CPF autrefois appelé DIF est un dispositif mis en place par l’Etat français afin d’assurer le financement des formations des personnes désireuses d’obtenir des qualifications professionnelles.
Ainsi, pour un salarié qualifié, la somme qui lui est attribuée est de 500 euros par an de travail. Pour un salarié non qualifié, ce montant passe à 800 euros. Si toutes ces données sont déjà bien connues du grand public, il ne sait pas toujours quel organise finance les formations éligibles.

L’employeur doit alimenter le CPF jusqu’à 2%

Si le titulaire du CPF est un salarié, l’entreprise pour laquelle il travaille est la principale personne qui finance sa formation. L’employeur a donc l’obligation d’alimenter le CPF à une hauteur maximale de 2 %. Ce taux de financement peut être alors revu à la baisse, car il dépend de la masse salariale de l’entreprise.

le financement d'une formation cpf

Cependant, il faut préciser que l’employeur ne peut financer le CPF que dans des cas précis. Le financement de la formation du salarié est pris en charge par l’entreprise lorsqu’il existe un accord qui le prévoit. Il peut s’agir d’un accord d’entreprise, de branche ou d’Etat. L’employeur peut aussi contribuer lorsque les fonds pour assister à la formation sont insuffisants.

Dans ce cas, l’entreprise est libre d’apporter sa participation. La contribution de l’entreprise est aussi possible lorsqu’après le refus de la modification de son acte de travail, un salarié a été licencié.

Dans ce cas, le salarié peut recevoir un abondement de 3000 euros au moins de son CPF.

Pôle Emploi dans certaine situation

Pôle Emploi peut aussi être sollicité pour financer la formation payée par l’Etat. Cependant, il faut faire comprendre que cet organisme n’est compétent dans ce genre de situation que si le financement initial obtenu pour la formation est insuffisant. Il n’est pas possible de donner avec exactitude le plafond de contribution de Pôle Emploi, car celui-ci dépend du type de formation et du profil du bénéficiaire.

A lire aussi  Datadock : tout savoir sur cette certification

Il faut aussi ajouter qu’il est possible que Pôle Emploi refuse de vous assister pour le financement de votre CPF. Pour élever alors vos chances d’obtenir gain de cause, vous devez convaincre lors d’un entretien un conseiller de cet organisme que la formation est bénéfique pour vous et pour l’entreprise.

Qui d’autres peut financer le CPF ?

A part Pôle Emploi et l’employeur, le salarié peut aussi financer sa propre formation. Ce cas est certes peu courant mais si le bénéficiaire dispose d’un fort pouvoir financier, il peut payer son CPF. Cette solution lui évite d’ailleurs les longues démarches. De plus, aucun taux de participation ne lui est imposé.

Il est aussi possible que la Région ou l’Etat finance la formation du salarié. Pour espérer être satisfait, vous vous devez d’être convaincant. Outre le fait d’opter pour une formation payée par l’Etat, vous pouvez recourir à la prise en charge par l’OPCA.

Cet organisme ne peut être sollicité qu’en cas de manque de financement pour le CPF. Il ne contribue qu’à hauteur de 50% des coûts salariaux durant le temps de travail. Outre cela, il est aussi possible que l’OPACIF contribue au financement du CPF.

3 thoughts on “CPF : qui paie quoi ? A quelle hauteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *